Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /htdocs/actualiteinfo.tg/wp-content/themes/publisher/includes/libs/bs-theme-core/theme-helpers/template-content.php on line 1164

Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /htdocs/actualiteinfo.tg/wp-content/themes/publisher/includes/libs/bs-theme-core/theme-helpers/template-content.php on line 1165

Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /htdocs/actualiteinfo.tg/wp-content/themes/publisher/includes/libs/bs-theme-core/theme-helpers/template-content.php on line 1166

Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /htdocs/actualiteinfo.tg/wp-content/themes/publisher/includes/libs/bs-theme-core/theme-helpers/template-content.php on line 1177

TOGO: "Trimua n’est pas celui qui applique les libertés fondamentales dans ce pays", dixit Taama

99

Dans le communiqué final sanctionnant les travaux des discussions politiques mercredi dernier à Lomé, les deux Facilitateurs de la CEDEAO ont donné le feu vert à la Coalition des 14 d’exercer pleinement son droit de manifester sur toute l’étendue territoire national.

Mais intervenant vendredi dernier sur Kanal FM, Christian Trimua, Conseiller à la Présidence, a sérieusement mis en garde Jean-Pierre Fabre et ses amis de la coalition des 14 de ne pas organiser leurs prochaines manifestations dans les villes de Mango, Sokodé et Bafilo. « Tant que les armes recherchées ne sont pas trouvées, tous ceux qui participeront à ces manifestations doivent comprendre que le gouvernement ne sera pas responsable de tout ce qui adviendra », a déclaré l’ancien ministre.

Selon Gerry Taama, président du NET, Christian Trimua ne peut pas se lever de son propre chef pour empêcher les citoyens d’exercer leur droit constitutionnel. « M. Trimua n’est pas celui qui applique les libertés fondamentales dans ce pays. Je pense que les Facilitateurs ont été clairs. Il faut donner les moyens à l’opposition de manifester partout », a-t-il lâché.

Pour l’ancien officier des Forces Armées Togolaises (FAT), si le Chef de l’Etat lui-même a pu rendre visite aux gens à Sokodé alors qu’il y avait ces armes dans la nature, « cela veut dire que tout le monde peut aller manifester à Sokodé ». « Il est du devoir des forces de sécurité de prendre des mesures pour que la sécurité de tout le monde soit garantie lors de ces manifestations », a ajouté Gerry Taama.

Rappelons qu’en conférence de presse jeudi dernier à Lomé, Brigitte Adjamagbo Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14, a déclaré que « si le gouvernement se base sur le fait qu’il n’a toujours pas retrouvé les armes pour continuer à interdire les manifestations dans les villes en état de siège, et bien ils seront allés à l’encontre de la décision des Facilitateurs. Et les Facilitateurs devront en tirer toutes les conséquences ». (ICL/2018)

Les commentaires sont fermés.