[Billet] Togo plongé dans le noir : les aventures électriques des Togolais

86

Depuis quelques semaines, le Togo joue à cache-cache avec l’électricité et, malheureusement, c’est souvent l’électricité qui gagne ! Nos entreprises locales et nos jeunes entrepreneurs, eux, tentent de garder la lumière allumée, mais c’est plus facile à dire qu’à faire.

Les entreprises se retrouvent à improviser des chorégraphies à la bougie pour continuer leurs activités. Les salons de coiffure, quant à elle, se transforment spontanément en séances de papotage intensif. Bref, le quotidien du Togolais a beaucoup changé. Et ce n’est que le début de la 5e République.

Et les générateurs, ces sauveurs mécaniques ? Ils tournent à plein régime, buvant de l’essence comme si c’était de l’eau en saison sèche. Les vendeurs de groupes électrogènes deviennent les nouveaux héros du quotidien, mais à quel prix ?

Derrière ces mésaventures, c’est une économie entière qui vacille. Alors, chers compatriotes, gardons le sourire et espérons qu’un jour, nos lampes ne seront plus que des objets de décoration et non des pièces maîtresses de nos soirées !

Les commentaires sont fermés.