Togo : malgré l’interdiction, l’opposition maintien sa marche du 12 et 13 Avril à Lomé

92

Nonobstant l’interdiction par le ministère de l’administration territoriale et celui de la sécurité, l’opposition togolaise , l’opposition maintient sa marche des deux jours programmés ce vendredi 12 et samedi 13 avril 2024 à Lomé.
Elle a réitéré cette envie de manifester son ras le bol ce jeudi 11 avril 2024, au cours d’une conférence de presse tenue à Lomé tout en rejetant l’interdiction de ces marches par le gouvernement.
L’opposition réfute par ailleurs les consultations de l’Assemblée Nationale qui ont pris fin hier en vue d’expliquer aux populations la modification constitutionnelle en cours au Togo.
« On nous dit que c’est les chefs de village qui représentent les populations et c’est leur avis qui est privilégié.Ils ne sont pas allés provoquer un débat quelque part, ils sont allés dire aux gens que ce qu’ils ont fait est bien et les gens ont applaudi.Lorsque vous faites des consultations , vous rendez les résultats avant de demander à la commission de l’Assemblée d’aller revoir le texte », a fait savoir Dodji Apevon, président des FDR avant d’ajouter que « nous nous sommes décidés à nous battre contre ce qui est inacceptable. Pour nous aujourd’hui, on ne peut pas nous imposer une Constitution. Les peuples togolais disent non, ils n’en veulent pas, il faut qu’ils écoutent au moins une fois le peuple, ils ne gouvernent pas les moutons. Qu’ils adoptent le texte ou pas, ce combat est de longue durée, nous allons le gagner. Ceux qui nous écoutent à l’extérieur comprennent que ce qui est entrain de se passer n’est pas normal, et on ne l’acceptera pas, ni à l’intérieur du pays où à l’extérieur ».
Il est à noter que plusieurs partis politiques de l’opposition et regroupement de partis politiques ainsi que des organisations de la société civile ont pris l’initiative de manifester durant 2 jours en vue de protester contre la modification constitutionnelle en cours à l’Assemblée Nationale. Cette modification va faire basculer le Togo du régime semi- présidentiel à un régime parlementaire.
La Rédaction

Les commentaires sont fermés.