CONAPP: les journalistes à l’école de la réforme constitutionnelle

26

La réforme constitutionnelle au Togo continue de susciter des débats au sein de l’opinion nationale et internationale.En dehors des députés de la nation qui étaient en tournée nationale pour mieux expliquer le contenu de cette loi aux garants des us et coutumes sur l’ensemble du territoire national, c’est au tour du Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) en collaboration avec les organisations de presse du Togo, d’outiller les journalistes sur le sujet ce jeudi 11 Avril 2024 à Lomé.
Placé sous le thème  » révision constitutionnelle pour la 5ème République, sens et enjeux », ce rendez-vous vise à mieux expliquer aux professionnels de médias, cette modification afin de qu’ils puissent alimenter leurs productions.
 » Depuis quelques semaines le débat national est nourri par la réforme constitutionnelle qui a été adoptée le 25 mars dernier par les députés. Le chef de l’État a eu à se prononcer sur cette réforme en demandant une deuxième lecture.Des consultations ont été également ouvertes. Dans ce débat là, la presse avait besoin de se faire une opinion plus précise des enjeux de cette véritable transition institutionnelle dans laquelle le pays entre avec l’adoption du régime parlementaire, ce qui fait que le Togo passe de la 4ème République à la 5ème République. Que comprendre donc de cette réforme institutionnelle, il fallait que les journalistes aillent vers les spécialistes, aillent vers les élus du peuple, aillent vers les techniciens, les historiens, c’est pour ça que nous avons organisé ce panel de haut niveau avec des personnes ressources capables de mieux nous expliquer le contexte, les enjeux et le sens de cette réforme. C’est à dire que nous nous donnons aujourd’hui l’occasion d’avoir une immersion au sein de cette réforme pour alimenter très prochainement nos productions » a indiqué Germain Pouli, président du CONAPP.
Pour sa part, l’Observatoire Togolais des Médias ( OTM) a salué cette initiative qui selon lui, va permettre aux professionnels de médias de mieux comprendre cette loi et de se faire une position.
 » Face à ce débat national qui engage la vie de notre nation, les journalistes ne devraient pas croiser les bras et demeurer spectateurs ; il est important que les journalistes également disent un mot là dessus. Ce panel qu’organise le CONAPP est une occasion pour les journalistes d’échanger avec les experts qui sont cooptés pour la circonstance, de mieux comprendre le contenu de ce texte, de poser des questions, et je crois qu’à notre tour , ça nous permettra de mieux édifier ce qui ira naturellement dans l’intérêt aussi bien dans l’intérêt de nos lecteurs, des auditeurs et des téléspectateurs. Le rôle des médias, c’est d’informer et d’éduquer, mais avant d’informer et d’éduquer, il faudrait être capable de discuter du sujet sur lequel on veut informer et éduquer, donc il est important que le journaliste également s’abreuve davantage », a précisé Fabrice Petchezi, président de L’OTM.
Il faut noter que la loi sur la réforme constitutionnelle a été déjà adoptée le 25 mars dernier par les députés à l’Assemblée Nationale. Cependant, le chef de l’État a demandé aux élus du peuple de procéder à une seconde lecture de ce texte.
La Rédaction

Les commentaires sont fermés.